Histoire et patrimoine

Carte postale ancienne Mairie de Persan

Quelques âmes, puis quelques feux, ainsi commence l’histoire de Parcenco, bien des siècles avant qu’elle ne devienne Persan, orthographiée ainsi seulement en janvier 1791.
Issus de tribus belges, les Bellovaques, peuple belliqueux, occupaient dès avant le premier siècle de notre ère les bords de l’Oise.

Carte postale ancienne du Château de Persan

Aujourd’hui disparu, le château de Persan, comme beaucoup de châteaux de la Renaissance, témoignait de la révolution intellectuelle et artistique de l'époque, de la recherche de la beauté sous toutes ses formes.

Dans un texte en ancien français, trouvé dans les Preuves pour l’Ordre de Malte, le château y est décrit de la façon suivante:

Église Saint-Germain

L’ancienne église de Persan,  Saint-Germain l’Auxerrois, s’élevait vis-à-vis de l’ancien château. Reconstruite vers 1735 par le marquis de Persan sur les plans de l’architecte Godot de Mauroy, elle était petite, simple et dépourvue d’intérêt. Elle avait remplacé une précédente église dédiée aussi à Saint-Germain.

Au XIXème  siècle, malgré de nombreux travaux entrepris, l’église se retrouve dans un piteux état. Les paroissiens et le curé de Persan, Victor Bordes, s’inquiètent de l’état de délabrement  de l’église. Ainsi, il est décidé de la construction d’une nouvelle église.